Entreprendre. C’est si beau sur le papier.

Pourtant les coulisses n’ont rien d’un havre de paix. Souvent votre entourage ne comprend pas votre décision de tout quitter pour plonger dans l’inconnu.

Les remarques fusent : « Et sinon tu comptes trouver un vrai travail un jour ? Mais au final tu fais quoi de tes journées ? Tu fais comment pour vivre, parce que sans sécurité ni salaire fixe ça ne doit pas être évident ? ».

Qu’elles soient volontairement destinées à vous blesser ou qu’on vous les dise pour vous protéger de manière inconsciente, elles vous atteignent. Il faut alors faire preuve d’une grande indulgence et d’une détermination sans faille pour ne pas céder sous les coups des injonctions qui inondent votre quotidien…

… et vous entourer de personnes pour qui l’indépendance est également un véritable projet de vie. Des personnes positives, toujours prêtes à vous tirer vers le haut au fur et à mesure de votre ascension commune. Des amis, partenaires ou étrangers de passage qui savent vous (re)motiver lorsque vous traversez des moments de doutes, lorsque tout ne va pas comme vous le souhaitez, lorsque vous peinez à atteindre vos objectifs, lorsque vous pensez avoir puisé dans vos dernières ressources.

Lorsque toutes vos économies ont été investies dans l’optique de maintenir à flot ce business auquel vous croyez tant, car pour vous il ne s’agit pas d’une simple page mais bien d’une encyclopédie dont les échecs de vos débuts ne sont qu’un chapitre. Faites ainsi en sorte que chaque ligne, chaque virgule, fasse battre votre coeur d’un immense espoir, et vous tienne debout le jour malgré les nuits blanches accumulées à vous remettre en question.

Être Agriculteur Moderne ne signifie pas simplement « entreprendre », c’est bien plus que ça. C’est voir grand et saisir la possibilité de devenir la personne que vous rêviez d’être étant enfant.

Qu’il s’agisse de prendre votre retraite anticipée à l’âge de 30 ans pour vivre de vos rentes les pieds en éventails sur une plage à Tahiti, ou de bâtir un véritable empire pour vous offrir ce château de princesse ou cette voiture de sport que vous affichiez fièrement sur le mur de votre chambre… jusqu’à ce que l’adolescence pointe le bout de son nez, avec dans son sac un système bien rodé prêt à voler vos posters et les rêves qu’ils contenaient.

Retrouvez vos ambitions. Aussi folles soient-elles. Qu’il s’agisse de vous offrir un jet privé, un yacht ou un voyage sur Mars. Que vous aspiriez à offrir une maison à vos parents en guise de remerciement pour tout ce qu’ils ont fait pour vous ou que votre objectif soit d’éradiquer la faim dans le monde…

N’abandonnez jamais, car tant que vous n’abandonnez pas, tout est encore possible.

Vous ne portez pas du AgM pour faire le malin auprès de vos amis, pour séduire un(e) michto, ou dans l’espoir de ressembler un jour à un mannequin.

Vous en portez parce que cette marque est la seule à afficher fermement son intention de vous accompagner dans votre parcours entrepreneurial : de vos premières galères, habillé d’une casquette à 40€ ; jusqu’à votre indépendance financière totale, la tête embrassée d’un modèle à 5.000€ brodé en fil d’or 24 carats.

Commencez petit, puis rendez-vous compte que tout est réellement possible. Vous ne nous croyez pas ? Pourtant vous êtes en train de lire ces mots…

Pourquoi « Agriculteur Moderne » ? Quel fou aurait misé 1 seul centime dessus ? 6 mois après le dépôt de la marque, ce sont pourtant des centaines de produits qui ont été vendus. Était-ce si utopique que d’y croire ? Est-ce alors plus inconcevable que de visualiser un monde peuplé d’entrepreneurs prêts à réaliser de grandes choses et dont la tenue vestimentaire reflète leur esprit d’entreprendre et laisse libre cours à leur imagination pour faire de leurs rêves des objectifs atteignables ?

AgM évolue avec vous en se portant garant de votre motivation quotidienne et en entretenant vos ambitions les plus folles, afin que vos récoltes produisent à profusion le meilleur des blés qui puisse être récolté : la liberté !

Agriculteur Moderne, c’est un état d’esprit.

Florian Serbini

Florian baigne dans l’immobilier depuis son adolescence, lorsque ses parents réalisent leur premier investissement.

 

Ils lui expliquent alors que leur locataire rembourse le prêt bancaire auquel ils ont eu recours pour réaliser cette opération et qu’ainsi, dans 20 ans, ils seront propriétaires d’un bien pour lequel ils n’auront pas sorti un seul centime de leur poche.

 

Il comprend alors l’intérêt d’investir dans la pierre et se met en tête d’en faire autant. C’est durant son année de licence qu’il atteint cet objectif, en obtenant un prêt étudiant de 50.000€ avec lequel il achète son premier appartement.

 

Alexandre Castro

Alexandre découvre l’entrepreneuriat à l’âge de 2 ans alors que son père crée sa première société.

 

Depuis, il n’aura de cesse de répéter à ses parents que son objectif dans la vie est de jouir à son tour de cette indépendance, quitte à se sacrifier comme son père avant lui.

 

C’est à l’âge de 20 ans, assis sur les bancs de la fac, qu’il se rend compte que sa place n’est plus ici : il se lance dans la vente immobilière, entraine Florian avec lui puis les 2 amis – qui se connaissent depuis le berceau – s’associent sous le nom de CSC : Castro & Serbini Consulting, leur première société, dans le conseil en gestion de patrimoine.

Depuis leurs débuts en 2015, les amis et désormais associés sont également très impliqués au sein d’un Club de Trading fondé par 2 amis à eux et dont le but est de rendre les marchés financiers accessibles à tous, via des formations continues dispensées par des traders pour compte propre de renom, dont les activités s’étendent entre autres à des interventions économiques pour BFM Business, l’Agefi, etc.

Curieux d’apprendre sans cesse et ambitieux d’entreprendre toujours plus, ils ont su utiliser leur première société comme un tremplin qui les mènent pas à pas vers l’indépendance financière, et leur a permis de réaliser des investissements communs et de développer 3 autres business depuis… parmi lesquels ce site sur lequel vous vous trouvez actuellement.

Pourquoi « Agriculteur Moderne » ? Pourquoi cette écriture ? Cet épi de blé ? Pourquoi ce blason ? Voici l’histoire de la marque dans ses moindres détails. Agriculteur Moderne – Lorsqu’un délire entre amis devient la première et unique marque de prêt à porter entrepreneuriale au monde :

Connaissez-vous l’expression « Faire du blé ? ».

Oui ? Si ce n’est pas le cas, cela signifie « Faire de l’argent ». Comment cette devise populaire a-t-elle pu donner naissance à une marque de prêt-à-porter ?

Comme ceci :

– Alexandre, s’installant devant sa plateforme de trading : « Ok c’est parti! Allons faire du blé ».

– Martin et Robin – co-fondateurs du Club de Trading énoncé précédemment – pourtant dijonnais d’origine : « Faire du blé, c’est-à-dire ? ».

– Florian, étonné : « Vous ne connaissez pas cette expression ? Ça veut simplement dire : allons faire de l’argent, vous ne le dites jamais à Dijon ? ».

– Martin : « Non, on ne connaissait pas. Nous on dit directement « Faire de l’argent » ou « Faire du cash ». Mais du coup vous êtes un peu des agriculteurs ». Et puisque le jour de cet échange Florian et Alexandre étaient habillés en costume 3 pièces (pas si étonnant pour des Conseillers en Gestion de Patrimoine) la notion de modernité arriva et « Agriculteur Moderne » naquit.

« Vous savez que vous êtes sur la bonne voie lorsque vous n’avez plus aucun intérêt à regarder derrière vous » – Auteur inconnu

Au fil des semaines l’expression s’est répandue et de plus en plus de personnes dans l’entourage des entrepreneurs se mettaient à les appeler les Agriculteurs Modernes.

A tel point qu’un beau matin Alexandre s’est dit « Et si on se faisait des casquettes brodées « Agriculteur Moderne » histoire de pousser le délire un peu plus loin ? ».

2 semaines plus tard les précieuses arrivaient et le jour même de nombreuses personnes réclamaient la leur.

A tel point qu’Alexandre s’est dit « Et si on déposait la marque à l’INPI histoire de pousser le délire un peu plus loin ? ».

2 mois plus tard une centaine de casquettes avaient été vendues et l’hiver pointait le bout de son nez : il faisait froid alors Alexandre s’est dit « Et si on faisait des bonnets désormais histoire de pousser le délire un peu plus loin ? ».

4 mois plus tard, les casquettes et les bonnets avaient été vendus à plus de 500 unités, sans aucune publicité, et les 2 amis d’enfance ont décidés de créer une société dédiée à ce business florissant.

Le saviez-vous ? Lors de la création de la société, Florian et Alexandre se sont donné pour objectif de produire eux-mêmes leurs produits et de ne plus se limiter à des casquettes et bonnets.

Ils ont donc décidé de procéder à une levée de fonds à hauteur de 17.500€ (soit 110 tonnes de blé au cours de l’époque), leurs besoins pour acquérir les machines et démarrer confortablement.

Comment ont-ils levé cette somme ? Grâce à une simple photo sur Snapchat, postée le 16/01/2018 à 18h00. Le 17/01/2018 à 10h00 il y avait déjà des investisseurs à hauteur de 34.500€.

L’écriture utilisée par la marque Agriculteur Moderne est le fruit du hasard… Et vous allez voir que celui-ci sait faire les choses bien. En effet, ne sachant pas quelle écriture choisir, les 2 acolytes firent un sondage auprès de leurs amis (la couleur dorée étant déjà choisie, sans débat possible, puisqu’il s’agit de celle du blé) et c’est la police « Champagne et Limousine » qui fit l’unanimité.

Champagne et Limousine : quoi de mieux pour une marque de vêtement dont l’origine vient de l’expression « Faire du blé » ? Les juges des premiers modèles auraient pu retenir la version « Arial Black » ou bien l’écriture aurait pu s’appeler « Cidre et Scooter ». Merci les amis, merci le destin.

Attention !! Si vous êtes graphiste, designer, photoshopper professionnel ou autre amateur d’art et/ou d’informatique, soyez indulgent. Les images ci-dessus ont pu heurter votre sensibilité…

Ce sont les étapes suivies par Alexandre pour obtenir le logo actuel de la marque.

Heureusement, Yohan était là pour reprendre ce magnifique épi de blé qui, sur les seuls travaux d’Alexandre, aurait été inexploitable.

 

« J’y arriverai. Peut-être pas immédiatement, mais définitivement » – Nick Macri

 

Pourquoi, quitte à refaire tout le travail, le logo n’a-t-il pas été entièrement repensé ? Et bien pour une raison très simple : Agriculteur Moderne est la première et unique marque de prêt à porter entrepreneuriale…

Et l’entrepreneuriat réside aussi dans le fait de tâtonner pour arriver à ses fins, il réside dans le fait de devoir être à la fois son propre chef, son propre comptable, son propre webmaster, son propre assistant.

Être entrepreneur c’est se donner corps et âme à son projet, tomber 1000 fois et se relever 1001 fois, optimiser chaque euro dépensé, apprendre des métiers qui ne sont pas les nôtres car nous n’avons pas les moyens de payer un professionnel pour le faire à l’instant T.

Entreprendre, tout comme le fait d’être un Agriculteur Moderne, c’est un état d’esprit, qui se cultive au quotidien. Refaire un logo de A à Z, c’était perdre les heures de travail et l’âme entrepreneuriale qui se cachent derrière.

Le saviez-vous ? Pour réaliser ce logo, Alexandre a travaillé 16h d’affilée depuis son lit, sans manger, ni boire, ni se dire à un seul instant « OK ! Cette fois j’en peux plus, j’arrête ».

Et bien c’est le 3ème et dernier associé de la SAS Agriculteur Moderne.

L’homme sans qui ce site ne serait qu’une page blanche, sans référencement ni moyen de paiement. Sans compter les logos, blasons et autres motifs déposés par la marque, qui sans lui ressemblerait à un jeu de Nintendo 64 de 6X6 pixels.

Bref, Yohan est un ami des Agriculteurs Modernes n°1 et 2, qui rend exploitables le moindre de leurs désirs les plus fous. Et en matière de folie, ce n’est pas le dernier pour proposer des idées quelque peu… décalées et néanmoins géniales, comme cette vignette.

Dernier caprice des 2 fondateurs d’origine d’AgM : créer une vignette.

Solution : appeler Yohan, le génie du graphisme. Rappelez-vous, c’est lui qui a sauvé le logo.

Sur cette demande, il répond à Florian et Alexandre « Les gars, faites-moi confiance. Je reviens vers vous dès que j’ai un truc à vous proposer ».

Et un beau jour, il les appelle et leur dit « Ça y est, j’ai terminé. Je vous envoie tout ça par mail, avec un PDF explicatif pour que vous compreniez bien tout ce que le motif représente ». Et puisqu’une image vaut 1000 mots, ce PDF le voici